Propos de Claude Guéant : Atlantico VS Rue89

 

En décembre 2010, je rencontrais Jean-Sébastien Ferjou. Son nom ne vous dit peut-être rien, mais celui du site qu’il a fondé récemment ne vous a certainement pas échappé, ces dernières semaines. Atlantico, le site qui a notamment révélé que la Porsche de DSK appartenait en fait à Lagardère, le site encore qui a publié le rapport de police accablant DSK. Jean-Sébastien m’avait à l’époque expliqué être en train de monter un projet de site d’information sur Internet : « Ce sera une sorte de Rue89 de droite ». Drôle de définition mais prenons-là au mot et analysons, par exemple, comment Atlantico (ici) et Rue89 () ont traité les dernières frasques verbales de Claude Guéant.

 

Voici lesdits propos, exprimés le 22 mai sur Europe 1, lors d’une interview de Jean-Pierre Elkabbach (à environ 35 sec) : « Contrairement à ce qu’on dit, l’intégration ne va pas si bien que ça. Il y a évidemment de brillantes réussites individuelles, mais il quand même savoir, par exemple, que le quart des étrangers qui ne sont pas d’origine européenne sont au chômage, que les deux tiers des échecs scolaires, c’est l’échec d’enfants d’immigrés. »


Examinons point par point :

 

LES AUTEURS


Atlantico : Benoît Rayski est historien, écrivain et journaliste. Dans sa biographie courte, sur le site Atlantico, il met en avant la publication de son livre L’homme que vous aimez haïr, un livre dénonçant l’ « anti-sarkozysme primaire » ambiant. Il est également le fils d’Adam Rayski, un résistant, historien et ancien militant au Parti Communiste français. Benoît Rayski a écrit plusieurs ouvrages sur le communisme et la mémoire de la résistance. Il a été journaliste pour France Soir, l’Evènement du jeudi (fondé par Jean-François Kahn, puis cédé au journal France Soir, avant de disparaître), La Matin de Paris (fondé par Claude Perdriel qui est actuellement à la tête du Nouvel Obs) et Globe Hebdo (hebdomadaire généraliste qui a stoppé ses activités en 1994).


Rue89 : Anthony Veyssière se définit comme « web-citoyen ». Il n’est donc pas journaliste professionnel. Il est webdesigner et développeur web, formé à l’Ecole des Gobelins. Anthony a 26 ans.

 

LES TITRES


Atlantico : « Pire que les propos de Claude Guéant : la réalité » : un titre provocateur, sachant que les propos de Claude Guéant font polémique. Ce titre évoque que Claude Guéant est en « dessous de la réalité ».


Rue89 : « Immigration et échec scolaire : Guéant fâché avec les chiffres » : ce titre laisse entendre que Claude Guéant a énoncé de faux chiffres.


LE FOND


Atlantico : Benoît Rayski explique qu’un grand nombre de personnes (syndicats, parents d’élèves, associations antiracistes…) s’est indigné en réaction aux propos de Guéant. Or, le rapport du Haut Conseil à l'Intégration (hci) sur lequel ministre s’appuie est disponible à tous. Il tire de ce rapport des conclusions qu’il énonce, les unes à la suite des autres, sans liaison ni analyse : « Il (le rapport, ndlr) dit qu’il n’est pas rare d’avoir des classes primaires et des collèges « entièrement composées d’élèves d’origine étrangère partageant la même confession ». Il dit que « la montée du fondamentalisme et du communautarisme ouvre la porte à des contestations de cours de plus en plus nombreuses. » Il dit que certaines classes dans certains quartiers se déclarent « 100 % musulmanes ». Il dit que dans de nombreux cas les enseignants d’Histoire ont du mal à aborder le fait religieux, la Shoah, le Proche-Orient. Mêmes difficultés pour les enseignants de SVT… »
L’auteur conclut ainsi : « Voilà. C’est dit en termes mesurés comme il sied à un rapport. Mais c’est dit », rajoutant que ce rapport n’est pas une officine du Front National.

 

Rue89 : L’auteur rappelle qu’en France, il est interdit de réaliser des statistiques ethniques. Il propose dont de s’appuyer sur un autre rapport de l’Organisation de Coopération et de développement économique (OCDE). S’appuyant sur un graphique et des données statistiques de ce document, il fait un calcul dont il conclut : « Nous n’avons pas deux tiers mais plutôt un quart d’enfants d’immigrés ». Il énonce aussi des conclusions du rapport de l’OCDE, qui expliquent l’échec scolaire par : les établissements dans lesquels les élèves étudient, le contexte socio-économique, la qualité de l’enseignement, la suppression de postes dans l’Education Nationale, le fait de mettre de mettre des jeunes professeurs inexpérimentés dans des zones difficiles et de ne pas encourager la mixité sociale dans certains établissements.
 

LA FORME


Atlantico : L’article signé par Benoît Rayski est plus une chronique, qu’un article. Il exprime plus son analyse personnelle et sa vision de la France d’aujourd’hui en matière d’éducation, d’immigration et de mélange des cultures, qu’une thèse basée sur des chiffres et des faits sourcés, excepté le premier paragraphe intitulé « ce que dit le rapport » Le crédit de cet article, pour le site Atlantico, tient plus à l’expérience et à la renommée de son auteur, comme c’est souvent le cas pour les chroniques.


Rue89 : Ce papier ressemble a une contre-enquête, documenté (graphique, conclusion du rapport et divers lien bibliographiques en fin d’articles). L’auteur vise, tout au long de son article, à rectifier des chiffres exprimés par Claude Guéant. Sa thèse est étayée par de nombreuses données. L’opinion de l’auteur laisse au fur et à mesure de l'article, face aux données statistiques et aux calculs.

 

LE CHAMP LEXICAL


Atlantico : « pire », « alarmante », « effrayant », « il est ici. Chez nous. Au coin de la rue » (au sujet du « le choc des civilisations ») L’article utilise le champ lexical de la peur et de l’insécurité.


Rue89 : L’auteur, ce web-citoyen, use quant à lui, d’un vocabulaire journalistique : « plaçons les faits énoncés par le ministre en parallèle avec », « d’après les sources fournies par l’OCDE », « le graphique ci-dessous montre que », « d’après ce graphique »,   "d’après les conclusions de l’OCDE »…

 

LA CONCLUSION


Atlantico : Après avoir énoncé les conclusions du rapport sans mise en perspective, après avoir parlé du « choc des civilisations » qu’il n’était pas besoin d’aller chercher, selon lui « dans les montagnes de l’Afghanistan, dans les zones tribales du Pakistan, dans la charia, dans la burqa, près des églises coptes qui brûlent, dans les fatouah, dans les lapidations », Rayski nous conte l’histoire d’une petite fille qui, selon lui, aurait vu sa réussite scolaire entravée par le fait qu’elle soit arabe. Au lieu de parler de racisme ou de discrimination, l’auteur parle plutôt de « repli identitaire et religieux » et conclut par cette mystérieuse phrase : « En dix ans la République a encore perdu beaucoup de ses territoires. » On est passé de l’éducation et l’immigration, au repli identitaire, en passant par le choc des cultures… A la fin de la lecture, on se demande en fait où voulait en venir l'auteur.


Rue89 : L’auteur n’a pas rappelé sa thèse en conclusion : il a tâché de la démontrer tout au long de l’article. Que l’on soit d’accord avec lui ou pas, on comprend plus clairement ce qu’il a tenté de souligner.

 

Margaux Duquesne
 

Tags for all blogs :
Comments or opinions expressed on this blog are those of the individual contributors only, and do not necessarily represent the views of FRANCE 24. The content on this blog is provided on an "as-is" basis. FRANCE 24 is not liable for any damages whatsoever arising out of the content or use of this blog.
0 Comments

Poster un nouveau commentaire

Le contenu de ce champ ne sera pas montré publiquement.
  • Aucune balise HTML autorisée

Plus d'informations sur les options de formatage

CAPTCHA
Cette question vous est posée pour vérifier si vous êtes un humain et non un robot et ainsi prévenir le spam automatique.